top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurSandrine

La reconversion du cheval de course

Dernière mise à jour : 28 mars

La carrière des chevaux de course de galop est très courte. En effet, les galopeurs débutent à 2 ans et cessent de courir vers l'âge de 5 ans.

Ces chevaux voient une nouvelle vie s'offrir à eux.

Quelles sont alors les reconversions possibles du cheval de course ?

Et comment organiser cette transition pour que celle-ci se passe dans les meilleures conditions possibles ?



reconversion cheval de course
Quelles sont les reconversions possibles du cheval de courses ?

La reconversion du cheval de course, les différentes options

Les options envisageables concernant la reconversion du cheval de course dépendent de nombreux facteurs : le sexe, les performances réalisées, les qualités physiques, les aptitudes sportives et le mental.

En fonction de ces divers critères, il sera possible d'orienter le cheval vers sa deuxième vie.

En effet, une jument ou un mâle ayant réalisé des performances significatives aura toute sa place à la reproduction tandis qu'un hongre poursuivra plus naturellement sa carrière sous la selle d'un cavalier de sport ou de loisir.


Une nouvelle vie de reproducteur

Les mâles et les juments, dès lors qu'ils présentent un pedigree intéressant pour leur stud-book d'origine et des résultats significatifs en épreuve, poursuivent bien souvent leur carrière à l'élevage.

Une fois retiré des pistes de course, un bon mâle peut donc, sous réserve d'approbation par la commission de son stud-book de race, devenir étalon reproducteur et cela, jusqu'à un âge assez avancé.

Quant aux femelles performantes, il peut également être très intéressant de les mettre à l'élevage.

En fonction de leur fertilité, de leur état de santé et de leur suivi gynécologique, les femelles reconverties en poulinières pourront donner naissance à une dizaine, voire une quinzaine de produits maximum. En effet, au-delà de 20 ans, la fertilité des femelles diminue considérablement, il faut alors envisager leur retraite définitive.



cheval de course réformé
Les femelles performantes peuvent poursuivre une carrière d'élevage.

Une nouvelle vie de cheval de sport ou de loisir

Le cheval de course, à l'issue de sa carrière sur les pistes, peut être reconverti en cheval de selle et par la même occasion devenir un compagnon idéal pour un cavalier amateur ou professionnel.

En fonction de ses dispositions naturelles et de son mental, plusieurs options sont envisageables.

Les galopeurs, notamment ceux qui ont couru à l’obstacle ou sur les haies, sont souvent de bons sauteurs. Leur influx et leur réactivité sont deux qualités très intéressantes pour le Concours de Saut d'Obstacles ou le Concours Complet, disciplines dans lesquelles ils peuvent se révéler d'excellents compétiteurs à l'image de Parklane Hawk, le partenaire de William Fox-Pitt, performer en CCI4*.


On leur reproche, souvent à tort, leur manque de force. Pourtant, cela n'a visiblement pas été un problème pour un certain Auleto (AQPS), grand gagnant en CSO dans les années 1990/2000 sous la selle de Michel Robert.

Même si tous les chevaux réformés des courses ne peuvent prétendre à la même carrière que Parklane Hawk ou Auleto, nombreux sont ceux qui font plaisir à leur cavalier sur des épreuves de niveau amateur ou club.

Par ailleurs, les chevaux de course, contrairement à la légende, ne sont pas toujours « nerveux » !


Au contraire, les Pur-sang et les AQPS sont bien souvent des chevaux très froids dans leur tête, en plus d'être francs et courageux ! S'ils ne présentent pas de réelles dispositions physiques pour faire une nouvelle carrière de compétition dans les disciplines olympiques (dressage, saut d'obstacles ou concours complet), rien ne les empêche de devenir de parfaits chevaux de loisir.

Ces athlètes, jeunes retraités des hippodromes, sont tout à fait capables de se mettre à la balade, au horse-ball, au dressage élémentaire ou à l'instruction et, une fois encore, de faire plaisir à leur cavalier.



cheval de course réformé
L'influx et la réactivité du galopeur en font souvent un bon cheval de CCE.

Préparer la reconversion d'un cheval de course

Offrir une nouvelle vie à un cheval de course à la fin de sa carrière sportive est une très belle aventure mais celle-ci nécessite quelques précautions.

En effet, il faut progressivement préparer le cheval à cette reconversion afin qu'il s'adapte le mieux possible à son environnement et comprenne ce que l'on attend de lui.

Dès leur plus jeune âge, les chevaux de courses sont préparés et travaillés afin de développer des aptitudes correspondant à l'effort demandé. Leur préparation est orientée vers la valorisation de l'influx, de la vitesse, de la prise d'amplitude et de la résistance. Ils sont donc entraînés et nourris dans l'optique de développer et d'améliorer ces capacités physiques précises.

C'est pourquoi il est nécessaire de proposer une phase de transition et d’acclimatation au jeune réformé afin de le préparer à sa nouvelle carrière.


Repenser son alimentation

Quelle que soit sa destination future, le cheval n'aura plus du tout les mêmes besoins énergétiques. L'objectif de la transition alimentaire est de réduire l'apport en céréales et en protéines et d'augmenter progressivement l'apport de fibres en veillant à ce que ces modifications ne provoquent pas de perte de poids. En effet, avec l'arrêt de l’entraînement, il arrive que le cheval fraîchement sorti des courses maigrisse.

Si le cheval est destiné à une carrière à l'élevage, il faut bien entendu prendre son temps avant de le mettre exclusivement à l'herbe et prévoir plusieurs semaines d'adaptation. L'objectif est d'allonger progressivement le temps passé dehors à se nourrir d'herbe tout en diminuant l'apport de céréales ou de concentrés et ce, afin de ne pas perturber son système digestif de façon brutale.



reconversion cheval courses
S'occuper d'un cheval réformé des courses demande du temps et de la patience.

Travailler sur son mental

Après plusieurs saisons d’entraînement, le cheval de course est habitué à être particulièrement énergique et réactif.

En vue de sa reconversion comme cheval de selle, il est nécessaire de lui apprendre à canaliser son énergie.


Il faut donc aider le cheval à rester calme face à son nouvel environnement, le rassurer et l'apaiser.

Travailler le mental d'un cheval reformé des courses revient presque à travailler comme avec un poulain de 3 ans non débourré. Le maître mot est, une fois de plus, de prendre son temps et, en fonction de la sensibilité du sujet, de se montrer patient.


Revoir les bases du travail

Le cheval de course a été préparé dans l'optique de galoper sur de plus ou moins longues distances, en ligne droite et éventuellement de franchir des obstacles naturels de volée.

Dans le cadre d'une reconversion vers une discipline sportive ou de loisir, le cheval doit apprendre de nouvelles bases de travail élémentaire : s’incurver et s'équilibrer dans les courbes, maintenir une cadence régulière, raccourcir ses foulées, etc.


Le but de ce dressage est également d'assouplir le cheval et de développer des dispositions physiques correspondant à son utilisation future : prise de masse musculaire, développement du dos, de la croupe etc., afin d'améliorer de nouveaux points de force.

C'est lors de cette période de transition que le cheval va révéler ses aptitudes et guider son cavalier vers la discipline qui lui sera la plus adaptée.


Cette phase est primordiale, car elle permet à l'ancien athlète des pistes de devenir progressivement un compagnon de dressage, d'obstacles ou tout simplement d'extérieur.

Afin que ce travail se déroule sous les meilleurs hospices, il ne faut jamais perdre à l'esprit que le cheval de course a été préparé en vue d'une discipline spécifique et qu'il lui faut du temps pour réapprendre.



reconversion cheval de course
Un cheval réformé des courses doit apprendre de nouvelles bases.


Il existe donc plusieurs issues envisageables pour les chevaux de course en fin de carrière.

Quelle que soit la suite envisagée, il est essentiel de préparer en douceur le cheval à sa nouvelle vie et de l'acclimater de façon progressive.

Prendre son temps et être patient sont les conditions principales à une reconversion réussie, garantissant le bien-être du jeune réformé et le plaisir de son cavalier.

37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page