top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurSandrine

Les règles de sécurité en équitation : où sont elles passées ?

Dernière mise à jour : 12 févr.

Souvent ignorées ou tout simplement oubliées, les règles de sécurité en équitation sont pourtant primordiales.

Tout simplement parce que nous avons affaire à des chevaux ou poneys, de plusieurs centaines de kilos et aux réactions souvent imprévisibles.

Et même lorsqu'il s'agit de notre propre monture, notre chouchou, notre plus fidèle compagnon à 4 pattes envers lequel nous avons toute la confiance du monde, nous ne sommes malheureusement jamais à l'abri d'un accident.

Il suffit de parcourir les médias sociaux pour régulièrement s'en rappeler : l'équitation est un sport dangereux et de nombreux pratiquants en font les frais chaque année avec des conséquences parfois dramatiques.


  • parce que les accidents n'arrivent jamais qu'aux autres

  • parce que les accidents n'arrivent pas toujours par hasard

  • parce qu'il ne faut jamais perdre de vue que le cheval est et restera un animal imprévisible


Pour toutes ces raisons, je souhaite revenir avec vous sur les règles sécurité essentielles à respecter dans nos activités équestres :

  • à pied (au boxe, à l'attache, en main)

  • en carrière ou au manège, en travail individuel ou en groupe

  • en extérieur, en groupe ou seul

Dans ce premier article , je vais revenir sur la sécurité à pied.

1.Les règles de sécurité au boxe :


règles de sécurité équitation
Sécurité à cheval et au boxe

Aborder correctement un cheval au boxe s'apprend dès le galop 1 : prévenir de son arrivée, ne pas surprendre le cheval, l'approcher au niveau de l'épaule en lui flattant l'encolure etc...


Considérant que ces bonnes pratiques sont acquises et parce qu'ils se sentent en confiance, beaucoup de cavaliers relâchent leur attention au boxe et oublient le reste des précautions à prendre.

Ne pas mettre un licol ou le filet lors du pansage avec un cheval qui bouge, mettre la selle avant le filet et se retrouver dépourvu de tout moyen pour retenir le cheval qui décide de sortir de son boxe la selle sur le dos mais non sanglé, laisser le cheval moitié dedans moitié dehors pendant la préparation, la porte grande ouverte puis au final le laisser vous pousser hors du boxe pour finir en liberté dans les écuries plein galop font partie des principales erreurs non pas du cavalier débutant, qui en général applique les consignes que lui a apprises son moniteur (ou pas mais là est un autre sujet malheureusement) mais plutôt du cavalier habitué et à l'aise qui reste persuadé que son cheval est le plus gentil et le plus cool de la terre et qu'il n'y a aucun risque.


Dans le même style d'erreurs, je cite : s'asseoir dans le boxe du cheval qui grignote sa paille, la tête à hauteur des postérieurs sans imaginer qu'une mouche ou tout autre chose pourrait brusquement venir perturber sa tranquillité, ou encore s'asseoir au sol devant sa porte de boxe grande ouverte sans s'imaginer non plus que l'envie pourrait lui prendre de se sauver en vous marchant dessus au passage.

Ce ne sont que des exemples parmi d'autres, relater toutes les erreurs commises par les cavaliers qui se mettent en danger, eux même et leur cheval, prendrait beaucoup trop de temps.


« Mais non mais non, il est adorable ! » est la réponse fétiche des cavaliers quand on leur fait la remarque de leur imprudence et pourtant, combien de chevaux blessés à cause d'une glissade dans les écuries après s'être sauvé du boxe en panique et combien de cavaliers renversés ou piétinés, blessés par un coup de pied à cause de ce type de comportement ? Beaucoup trop.


L'équitation est déjà naturellement un sport à risques, même quand on fait très attention et qu'on respecte les consignes de sécurité. Alors, pourquoi prendre des risques supplémentaires ?


Il me semble donc indispensable de rappeler quelques règles de sécurité simples au boxe :

  • penser à mettre un licol lors du pansage surtout si le cheval ne reste pas en place

  • toujours mettre le filet avant la selle afin d'avoir un moyen de retenue

  • obliger le cheval à rester à l'intérieur du boxe, le bout du nez ne doit pas franchir le niveau de la porte

  • ne jamais s'asseoir au sol dans le boxe

  • ne jamais s'assoir devant la porte de boxe ouverte avec le cheval dans son boxe

  • ne pas se mettre à genoux lors du pansage (le cavalier doit pouvoir se dégager rapidement en cas de problème)

  • ouvrir en entier la porte afin d'éviter que le cheval se cogne les hanches en passant

  • sortir et rentrer dans le boxe avec son cheval tenu en main à hauteur de son épaule

  • manipuler le cheval au boxe avec une tenue adaptée (chaussures fermées)


La liste est non exhaustive bien entendu mais revient sur les principales erreurs constatées au cours de mes longues années d'expérience dans les clubs et écuries de propriétaires.


2.Les règles de sécurité en équitation, à l'attache et en main


règles de sécurité cheval

A l'attache comme en main, les règles de sécurité de base s'appliquent également.


Le cheval à l'attache


A l'attache, il faut dans un premier temps s'assurer de la qualité du licol, de la longe, des boucles de fixation et du mousqueton.

Un matériel usé ou endommagé risque de céder à la moindre tension exercée par votre cheval lequel se retrouvera en liberté au beau milieu de l'écurie ou du parking du concours.

Le cheval doit toujours être attaché à un point haut, idéalement entre 1m30 et 1m60 pour les chevaux, 1m à 1m30 pour les poneys.

La longe doit être suffisamment lâche pour permettre au cheval de se mouvoir sans se sentir coincé mais ne doit jamais toucher le sol.

Le nœud d'attache doit être le fameux « nœud de mule » qui permet d'être rapidement défait quand le cheval se met à tirer sur la longe.

Ce nœud est appris aux cavaliers débutants, dès les premières leçons, tout simplement car il fait partie des règles de sécurité incontournables en équitation.


Si plusieurs chevaux sont attachés côte à côte, une distance de 3 mètres minimum s'impose entre chaque cheval pour limiter les risques de conflit et pour laisser suffisamment d'espace aux cavaliers pour évoluer autour de leurs chevaux sans se gêner les uns les autres.


Faut il rappeler qu'un cheval doit être attaché quand on s'en occupe ?

Visiblement oui.

Il suffit de voir combien de cavaliers n'attachent plus leurs chevaux quand ils s'en occupent à l'extérieur de leur boxe pour constater cette nouvelle mode.

Quel est donc l'intérêt ? Tous ces cavaliers semblent oublier que le cheval reste et restera un animal craintif, inquiet et de fuite. Echapper, fuir, bouger, paniquer n'est pas une méchanceté mais un réflexe de protection, intrinsèque à tous les chevaux.

Même le plus gentil cheval de la terre peut prendre peur, fuir et se retrouver plein galop au milieu d'une écurie, renverser quelqu'un sur son passage ou pire encore, finir sur la route et se faire heurter par une voiture.

Ne pas attacher son cheval pour faire joli sur sa story Insta ou une vidéo sur Tiktok, c'est inutilement mettre son cheval en danger !




règles de sécurité en équitation
Enrouler la longe autour de sa main est une faute courante commise par les cavaliers débutants.


Le cheval en main


C'est la même chose en main. Quelle est donc cette nouvelle mode de ne plus mettre de licol ou de ne plus tenir son cheval quand on se déplace dans les écuries ? Encore une fois, ne plus prendre la peine de tenir correctement son cheval, c'est prendre le risque inutile et dangereux qu'il s'échappe, blesse quelqu'un ou se blesse lui même.

En cas de peur et d'envie de fuite, vous devez être en mesure de retenir votre cheval.

Donc, mettez lui un licol, fermez correctement le licol, tenez la longe à deux mains et soyez attentif. Pour rappel, on se place à gauche de son cheval, à hauteur d'épaule, la longe se tient avec la main droite à quelques centimètres du mousqueton et la main gauche tient le flot de longe plié à plat.

La longe ne doit jamais être enroulée autour de la main pour éviter d'avoir la main bloquée en cas de tentative de fuite.

Elle ne doit jamais être enroulée autour d'une autre partie du corps comme la taille par exemple. Cet exemple vous choque ? C'est pour tant cette grosse erreur qui a coûté la vie à une jeune cavalière il y a quelques années.


Tenir en main un animal de plusieurs centaines de kilos demande d'être concentré et attentif pour pouvoir anticiper et réagir vite en cas de problème : on ne peut pas l'être avec le nez rivé sur son portable, les écouteurs vissés dans les oreilles et la capuche rabattue sur la tête.

Aujourd'hui, beaucoup de cavaliers pensent plus à se filmer, à téléphoner et à envoyer des messages qu'à la sécurité de leur cheval et qu'à la leur.


On ne peut pourtant pas tout faire en même temps et il est plus important de se concentrer sur son cheval, de le manipuler correctement avec ses deux mains libres que de se filmer pour raconter sa vie sur les réseaux sociaux.




A cheval en carrière ou en balade, le non respect des règles de sécurité s'observe également de plus en plus.

J'y reviendrai un peu plus tard dans la suite de cet article.


1 228 vues0 commentaire

留言


bottom of page